Randonnée aux pieds des Glaciers

Randonnée aux pieds des Glaciers

À vous qui êtes passionnés de Montagne, vous êtes forcément déjà passés par la Haute-Maurienne en faisant une halte au village de Bonneval-sur-Arc, voir même au Hameau de l’Écot, n’est-ce pas ?

Mais oui vous savez, ce petit bout du monde accessible où l’on se retrouve facilement transporté à l’époque de nos grands-parents, voir arrières grands-parents…

Vous voyez de quoi je parle ? Rues pavées, toits de Lauzes, maisons en Pierre de l’époque ; et bien c’est ici, depuis le Hameau de l’Écot que débute l’aventure aux pieds des Glaciers.

Une bonne paire de chaussures aux pieds, bâtons en main et casse-croute dans le sac : Direction le Refuge des Évettes en passant par le Col du même nom : On marque un petit stop et on admire la vue à 180° face aux glaciers : Wouahhhh c’est beau quand même !!!

glacier des évêtes

Contemplative devant le Cirque des Évettes et les nombreux sommets que j’aimerais avoir la chance de côtoyer un jour, l’ascension se poursuit.

Plan des Évettes, moraines glaciaires, méandres de cours d’eau et flore de Haute Montagne bien présente, c’est après la traversée d’un Pont-Romain qu’une sente matérialisée par des Cairns nous mènera jusqu'à ce fameux Lac du Grand Méan.

lac du grand méan

Altitude 2855 mètres : Nous y sommes, face à nous se dresse ce lac glaciaire qui doit sa couleur aux particules minérales résidus de l’usure des roches (aussi appelés « Farine de glacier »).

Bercés par le son du craquement des glaciers en activité permanente et observant les quelques bourguignons flottants* qui persistent en cette fin d’été, on se rend compte qu’on a la chance de pouvoir admirer cela de nos propres yeux. On se laissera même tenter par l’observation des entrailles du glacier à travers une brèche ouverte en rive droite.

glacier des évêtes

Ces images nous transportent dans une autre dimension, mais après quelques heures de villégiature au pied de ce géant de glace, il est déjà l’heure de redescendre en vallée.

C’est avec de très belles images que nous abordons cette descente en boucle par les Gorges de la Reculaz.

chloé sous la glace

Une prise de conscience mais pas seulement…

Malgré tout, force est de constater que les glaciers reculent, ça se voit et c’est une bien triste réalité… (D’ailleurs, il y a une vingtaine d’années, ce lac du Grand Méan n’existait même pas sur la carte : comparaison carte IGN de 1998 et de 2017).

Aujourd’hui, je n’ai pas la conviction d’être écolo et de devoir le devenir mais comme beaucoup, je tends à avoir une consommation plus responsable face à ce constat. 

Quelque part, j’ai envie d’agir (à mon échelle bien sûr) car ces montagnes, je les aime, je les admire et elles sont mon terrain de jeu été comme hiver. 

Beaucoup d’articles, de reportages que ce soit à la radio à la TV ou sur internet mentionneront que pour préserver notre planète il faut : 

- Limiter sa consommation d’eau et d’énergie

- Trier ses déchets

- Maitriser ses achats

- Respecter l’environnement … et j’en passe.

À l’heure actuelle, tout le monde est sensibilisé à une meilleure consommation, faut-il déjà la mettre en application (et ça c’est une autre histoire).

Ce que je veux simplement exprimer à travers ces lignes, c’est qu’il ne suffit pas simplement de prendre conscience des choses, c’est d’agir en changeant progressivement ses habitudes et en sensibilisant nos enfants à tout ces changements …

Amis amoureux de la montagne, que vous y habitiez ou que vous n’en profitiez que quelques semaines par an lors de votre séjour, s’il vous plait respecter ces montagnes et les milieux naturels sur lesquels vous aimez tant aller.

Ne jetez plus vos déchets dans la nature, ne ramassez pas les fleurs dans les espaces protégés, respectez les sentiers de montagnes afin d’éviter l’érosion…

Je pourrais allonger encore quelques lignes mais comprenez que vous pouvez simplement admirer cette nature sans la détruire à petit feu et ayez conscience de ce qu’elle vous offre chaque jour par sa beauté : Elle ne demande qu’a être respectée.

CHARLES Chloé

*Bloc de glace assez petit et émergeant peu (il émerge de moins d'un mètre et peut s'étendre sur une superficie de 20 m2 environ)

(L’auteur de cet article se dégage de toutes responsabilités de toute nature que ce soit concernant l’ascension de cet itinéraire).

glacier du grand méant



Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

Nom :
E-mail : (Non publié)
Commentaire :
Veuillez saisir le code présent dans l'image