Anthony Nakoneczny Marin qui est ce jeune chevelu arrivé sur la scène trail en 2018 ?

Anthony Nakoneczny Marin qui est ce jeune chevelu arrivé sur la scène trail en 2018 ?

Du haut de ses 17 ans ce jeune lycéen Haut-savoyard de Sallanches est arrivé en force dans le monde du trail Français cette année. Vététiste dans ses débuts, 3 fois champions de Haute-Savoie, skieur
grimpeur, montagnard, tant d’adjectifs pour décrire un jeune remplit d’énergie et de passions. Il a cette année décidé de se lancer dans le trail ! Et il a eu raison !

Dès le début de la saison il a frappé fort en rentrant dans le GMC team trail (qu’il a quitté depuis). Vainqueur chez les cadets le trail du tour des Fiz (15 km) le plaçant ainsi dans le top 15 seulement 17 ans. Sur des formats plus verticaux comme sur le KV du môle il se placera 2ème.

Vainqueur Cadet de la Comblorane et 3ème au scratch derrière deux vétérans sur les 7 kilomètres, le premier espoir arrivera 3 minutes après lui… Il a également performé sur d’autres courses locales moins réputées.

Pourquoi le trail ?


« Le trail c’est tout nouveau pour moi, difficile à croire mais je détestais courir il y a quelques mois ! J’ai découvert un sport nouveau et j’ai retrouvé ce plaisir de déconner avec les copains sur les lignes de départ ! J’ai dû m’y mettre pour des tests d’entrée à un lycée. Depuis j’y ai pris goût j’adore passer du temps en montagne et en chier ! Dégoutté de la mentalité du vélo je retrouve dans le trail la possibilité de m’exprimer en alliant plaisir et sport à haut niveau ! Je me sens plus libre que sur la selle.  Je n’ai d’ailleurs pas été pris à ce lycée sportif en questions, j’espère qu’ils s’en mordent les doigts maintenant ! *rires* »

Qu’est-ce que tu conclus de cette première saison ?


« Tout est allé très vite ! Je suis content de moi mais il me reste beaucoup à apprendre, les jeunes de mon âge sont très performants et je vais devoir faire encore beaucoup si je veux progresser. Le trail c’est une grande famille et je n’en fais pas encore partie complètement même si j’ai déjà fait beaucoup de rencontres ! C’est dingue de voir autant de gens s’aligner sur une ligne avec un dossard pour courir en montagne juste pour le plaisir. »

Tes parents dans tout ça ?


« Oui c’est vrai que dès les gens oublient souvent mais je n’ai que 17 ans. Je vis donc encore avec mes parents. Ils me soutiennent à 100% et m’aident au quotidien c’est primordial pour moi d’avoir des parents compréhensifs qui permettent de subvenir à mes besoins et me donner les moyens d’exercer ce sport, les déplacements, l’alimentation des frais... tout est chamboulé… Mais ils savent également me freiner quand il le faut pour ne pas négliger les études. »

Tu as interrompu ta saison sur blessure tu peux nous en dire plus ?


« Oui en effet je n’ai pas pu finir la saison, mais rien de grave j’ai déjà repris l’entrainement depuis. »

Quels sont tes objectifs pour 2019 ?


« Cette année c’était une année découverte, on y est allé un peu à l’aveugle j’ai touché à tout mais mon objectif principal pour 2019 est bien déterminé. C’est le Young Trail Challenge. Un challenge qui regroupe 4 courses et établit un classement grace aux points ITRA. C’est le rendez-vous de toutes les pointures internationales du trail jeune. Je vais cependant être présent sur d’autres courses pas encore déterminées pour affiner ma preparation »

Grosse défaillance sur le marathon du mont blanc sur la course jeune tu te place 17ème pourquoi ?

« J’étais fatigué du rythme des courses qui me laissait pas le temps de récupérer assez je n’avais pas de coach encore à cette période. Et mon pire ennemi est apparu… La chaleur ! 37,5°c dans la montée de la Flégère un calvaire pour moi qui suis à l’aise dans les conditions froides. Je mets donc près de 20 minutes de plus que le temps établi à la reconnaissance mais c’est le jeux ça prouve bien que je dois apprendre encore beaucoup. »

Comment gères-tu les études et les entraînements ?


« J’ai la chance d’avoir un coach qui prend le temps d’écouter mes sensations au quotidien et qui connaît mon emploi du temps. C’est parfois difficile mais on essaye d’adapter le volume d’entrainements en fonction de mon rythme scolaire. Ça se passe très bien pour le moment. Je dois cependant faire des sacrifices je vois moins mes amis j’ai moins de temps libre…  »

Justement tu en fais quoi de ton temps libre ?


« Quand j’ai une journée de repos généralement je fais du gainage, je m’étire pour soulager mes muscles et mes articulations. Je vois des amis, je sors un petit peu en ville, j’en profite pour passer du temps avec ma famille faire des sports autres, comme l’escalade, la marche en montagne etc. Quand rien de tout ça n’est possible je dois songer à ouvrir mon cahier de math *rires* »

Un mot à dire aux jeunes qui aimerait se lancer dans le trail ?


« Je pense que le trail tout comme les autres sports est une école de la vie ! Lancez-vous sans crainte, un short et des baskets c’est tout ce qu’il vous faut ! Prenez plaisir à sortir de chez vous et galopez dans les sentiers, éclatez-vous ! Pas besoins de mettre un dossard ou de chrono pour apprécier ce sport. C’est une avant tout une façon de se retrouver de se détendre et de prendre un bon bol d’air frais. C’est comme ça que je vois mes entrainements »



Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Type the code from the image
##|--OK--|##
Besoin d'aide ?