Comment régler ses fixations de ski ?

Des fixations bien réglées c’est essentiel mais se préparer physiquement avant d’aller skier est aussi important.

En cas de déclenchement intempestif, qui peut être parfois aussi dangereux que pas de déclenchement, il faut remonter d’un cran le réglage de la talonnière (partie arrière de la fixation).

Pour plus de sécurité vous pouvez aussi tester régulièrement vos fixations de la façon suivante : 

* Le genou légèrement fléchi, effectuer une rotation du pied en forçant franchement (le crochetage du ski en carre interne dans la neige permet de réaliser ce test facilement), la butée avant doit pivoter en libérant le pied sans qu’il y ait de douleur au niveau du genou. 

* Le genou légèrement fléchi projeter la jambe vers l’arrière, la talonnière doit s’ouvrir.

Méfiez vous des vieilles fixations, ou bien des skis qui ont fait de longs voyages sur la galerie de la voiture, le ressort peut se gripper ! Une semelle de chaussure usée (ou bien une semelle Vibram comme celles des chaussures de ski de randonnée) peut nuire également à un bon déclenchement.

Voici les tableaux auxquels vous devez vous référer (ils correspondent à la norme AFNOR FD S 52-748 de juillet 2000 (malheureusement ce document n’est pas accessible en ligne, le document officiel est même payant, un comble !) revu est corrigé en 2006 par la norme ISO 11088 de 2006 qui elle aussi est payante !).

La norme AFNOR distinguait homme et femme, la norme ISO (parité oblige ?) ne fait plus cette distinction. Il faut tout de même être conscient que statistiquement les accidents de genoux touchent plus de femmes que d’hommes, il faudra donc toujours avoir la main légère pour régler les fixations de ces dames.

Par contre une correction doit être apportée en fonction de l’âge et du niveau de pratique.

Le tableau des tailles :

La première ligne du tableau suivant correspond à la longueur de la semelle de la chaussure de ski. Si vos poids et taille ne sont pas sur la même ligne, il faut choisir la ligne la plus haute du tableau.

poids en kg taille en m. <=230 231-250 251-270 271-290 291-310 311-330 331-350 >350
10-13   0.75 0,75 0,75          
14-17   1 0,75 0,75 0,75        
18-21   1,5 1,25 1,25 1        
22-25   2 1,75 1,5 1,5 1,25      
26-30   2,5 2,25 2 1,75 1,5 1,5    
31-35   3 2,75 2,5 2,25 2 1,75 1,75  
36-41     3,5 3 2,75 2,5 2,25 2  
42-48 <=1.48     3,5 3 3 2,75 2,5  
49-57 1.49-1.57     4,5 4 3,5 3,5 3  
58-66 1.58-1.66     5,5 5 4,5 4 3,5 3
67-78 1.67-1.78     6,5 6 5,5 5 4,5 4
76-94 1.79-1.94     7,5 7 6,5 6 5,5 5
>94 >1.94       8,5 8 7 6,5 6
          10 9,5 8,5 8 7,5
          11,5 11 10 9,5 9
              12 11 10,5

 

Si vous tombez sur une case vide du tableau, prendre le chiffre le plus proche sur la même ligne, sauf pour les skieurs de plus de 94 kg et de plus de 1m94, dans ce cas il faut prendre la valeur la plus proche dans la colonne de pointure.

Ce réglage devra être ajusté en fonction du profil du skieur en utilisant le tableau suivant (+1 signifie monter d’une ligne, -1 signifie descendre d’une ligne, 0 ne rien changer) :

Niveau de ski <=10 ans 11 à 49 ans >=50 ans
Débutant, skieur de pistes bleues et vertes +1(monter) 0 +1(monter)
Intermédiaire 0 -1(descendre) 0
Skieur rapide, dynamique -1(descendre) -2(descendre) -1(descendre)

Bien évidemment, pour du ski sur terrain engagé (couloir, pente raide), il est hors de question de déchausser, on réglera donc ses fixations proches du maximum mais en pensant bien à remettre un réglage normal une fois sorti des difficultés.